Carrousel

soiree-impro-theatrale-bistro-ste-cathEntre les soirées de poésie, les spectacles et les expositions, une ambiance manquée pour faire du Ste-Cath un laboratoire populaire : le cirque et les fêtes foraines. Pour pallier à ce manque, trois jeunes hommes sont venus proposer leur thématique, une soirée d’improvisation baptisée « Carrousel ».

Étienne, Vincent et Simon sont tous les trois des habitants d’Hochelaga-Maisonneuve qui ont une passion commune pour l’improvisation. L’idée d’organiser une soirée mijotait depuis quelque temps dans l’esprit de ces amis, mais ce n’est qu’en juin 2015 qu’ils ont sauté le pas au bistro. Avec naïveté, ils racontent leur étonnement lorsqu’ils sont venus proposer leur projet à Patrick Joseph et que ce dernier a pris le temps de les écouter.

Pour ces soirées, le trio a voulu faire de l’improvisation réinventée qui toucherait au théâtre d’emprunt. Traduction : il n’y a pas d’équipes, seulement quatre joueurs qui jouent ensemble ou séparément selon les épreuves et le public participe à la soirée en proposant des thèmes.

Nos trois compères se sont créé des personnages pour l’occasion, « des amplifications d’un trait de caractère » comme ils disent, pour agir en maître de cérémonie. Autre particularité de leur soirée, les acteurs changent à chaque événement et ces messieurs poussent le défi jusqu’à choisir délibérément des personnes qui ne se connaissent pas entre elles. Chose unique pour des soirées d’improvisation qui roulent habituellement avec des équipes rodées.

Quand vous entrez dans le Ste-Cath les mercredis soir où le trio est présent, vous entrez dans une ambiance électroswing tiraillée entre les voix, les trompettes et les costumes des années 1930, le tout légèrement griché de musique électro. Un dépaysement total qui séduit autant le public que des membres du personnel qui n’hésitent pas à revenir au Ste-Cath pendant leur congé pour assister à ces soirées.

Nos trois maîtres de cérémonie sont ancrés dans leur personnage dès l’instant où ils enfilent leur costume. Étienne joue le naïf pas timide pour deux sous qui se fait un plaisir d’accueillir le public, tandis que Simon est le maître de cérémonie qui dirige les acteurs et Vincent est le génie allumé qui invente des outils pour la soirée.

Pour pousser les acteurs à se dépasser, ils font des brainstorm autour de bières pour dégotter les sujets les plus loufoques qu’ils puissent imaginer. Exemple: faire un abécédaire à l’envers ou jouer le conflit israélo-palestinien en comédie musicale. Bonne chance à celui qui tombe dessus.

Avec le Ste-Cath, Étienne, Simon et Vincent peuvent œuvrer dans leur quartier. Un quartier d’artistes qu’ils aiment, car « il se passe toujours quelque chose. Tu n’as qu’à ouvrir ta fenêtre et tu assisteras peut-être à une dispute », expliquent ces amis.

Par le plus pur des hasards, il s’avère qu’Étienne, Vincent et Simon s’ancrent très bien dans les visions de l’organisme. Étienne est enseignant en adaptation scolaire au secondaire à l’Ancre des jeunes, mais il a également été intervenant pour la Fondation du Dr Julien pendant 5 ans. Quant à Simon et Vincent, ils travaillent tous les deux dans l’intervention sportive auprès des personnes à mobilité réduite. De bons gars avec de l’humour et un grand cœur. Qui dit mieux. D’ailleurs, pendant ces soirées au Ste-Cath il n’est pas rare de croiser certaines personnes aidées par nos trois comiques. Si sur scène, ils ne se prennent pas au sérieux, dans la vie ils mettent du cœur à l’ouvrage.

Et pour nous, voir ces trois jeunes hommes sur la même scène que Pascal Dufour, Sule Heitner ou Jennifer Tessier et Ted Stilles lors du Grand débarras (événement estival sur la rue Ste-Catherine Est) n’a pas de prix.  Ils ont rencontré des artistes qu’ils apprécient ou ont fait des découvertes. Mais surtout, ils sont arrivés à une évidence : ils sont traités à égalité avec des artistes de renommée.

Le Bistro socialement engagé

Avec son ambiance chaleureuse et sa cuisine mariant terroir et création, Bistro Le Ste-Cath offre une scène culinaire et artistique de choix.

Que les artistes soient issus des arts visuels ou littéraires, underground ou conventionnels, le Bistro sera le point de rencontre des arts à Montréal.

Son personnel accueillant aura à cœur de vous faire vivre la plus agréable des expériences. Profitez de sa terrasse et de sa salle pour apprécier l’ambiance et les spectacles.

Bistro Le Ste-Cath est idéal pour les soupers entre amis, les mariages, dîners d’affaires…

100% des profits reversés

Bistro Le Ste-Cath est le nouveau né de l’organisme communautaire Journal de la Rue.

Actif depuis près de 25 ans dans l’intervention auprès des jeunes marginalisés, l’organisme s’est diversifié au fil du temps pour devenir également une couveuse d’artiste.

Sa galerie située au Café Graffiti, au 4237 rue Ste-Catherine Est, est également un milieu de vie pour les jeunes. Qu’ils fassent de la danse, du graffiti, de la musique… tous y trouvent une place pour s’exprimer.

Au fil du temps, l’organisme a évolué pour soutenir les jeunes et les a aider à se professionnaliser. Aujourd’hui, ils produisent, exposent… et sont reconnus dans leur domaine !

Bistro Le Ste-Cath est la continuité naturelle du Journal de la Rue.

Raymond Viger, directeur général : « Manger au Bistro Le Ste-Cath permet de soutenir l’intervention auprès des jeunes. 100% des profits sont reversés au Café Graffiti. »

Improvisation et théâtre avec Carrousel

Des acteurs polyvalents qui joueront ensemble avec la contribution du publique, dans divers jeux d’improvisation visant à explorer de nouvelles avenues.

Dave Richer avec le Carrousel au Bistro le Ste-Cath

Une soirée à ne pas manquer. La gang du Carrousel reçoive Dave Richer pour faire parti de l’équipe des improvisateurs.

Spectacles gratuits du Ste-Cath, semaine du 7 mars

Soirée d’improvisation et d’exploration théâtrale regroupant des acteurs polyvalents qui joueront ensemble avec la contribution du publique.

Autres dossiers complémentaires

Bénévolat

Commerce équitable