Edito : Facebook, complice de fraude

-

Par Raymond Viger

Dossier Cyberdépendance

Certains citoyens utilisent Facebook pour leur plaisir, pour mieux socialiser, partager photos et documents avec leur entourage. 

Par ailleurs, avoir un site internet est la base de la vie numérique d’une entreprise ou d’un organisme communautaire, cela exige une présence bien alimentée sur Facebook, Instagram, TikTok et autres plateformes de ce genre.

PayWall2

Ce contenu est réservé aux membres

Abonnez-vous pour avoir accès à tous les contenus de Reflet de Société.

Abonnez-vous

OU

Accéder à notre contenu gratuitement pendant 10 jours!

Inscrivez-vous!

Si vous êtes déjà abonné, veuillez vous connecter pour accéder à l'article.



Autres textes sur la Cyberdépendance

Pour s’abonner à Reflet de Société, cliquez ici.

Pour faire un don, cliquez ici.

Continuez votre lecture:

Raymond Viger
Raymond Vigerhttps://raymondviger.wordpress.com/
Raymond Viger. Rédacteur en chef du magazine d'information et de sensibilisation Reflet de Société, édité par le groupe communautaire Le Journal de la Rue. Écrivain, journaliste et intervenant. raymondviger.wordpress.com www.refletdesociete.com www.cafegraffiti.net www.editionstnt.com www.survivre.social Courriel: raymondviger@hotmail.com

Articles Liés

Nous Suivre

1,007FansJ'aime
475SuiveursSuivre
6,637SuiveursSuivre

Abonnez-vous à l’infolettre