0,00 CAD

Votre panier est vide.

Homophobie : ce qu’il nous reste à faire

-

Au moment d’écrire ces lignes, on vient d’apprendre le décès de Michel Louvain. Dans sa notice nécrologique, on peut lire qu’il laisse dans le deuil son conjoint des 25 dernières années, Mario Théberge. Même si c’était un secret de polichinelle, le chanteur n’aura jamais, de son vivant, révélé son homosexualité en public. Il aura attendu la mort pour faire son coming out. Il y a quelque chose de beau et de triste dans cette histoire. Certains diront qu’il n’a jamais ressenti le besoin d’évoquer sa vie amoureuse sauf au moment où ça a été vraiment nécessaire, pour honorer l’amour de son conjoint endeuillé. Mais on ne fait pas que taire sa vie sexuelle ou affective quand on reste ainsi dans le placard. On cache une partie de qui l’on est. 

PayWall2

Ce contenu est réservé aux membres

Abonnez-vous pour avoir accès à tous les contenus de Reflet de Société.

Abonnez-vous

OU

Accéder à notre contenu gratuitement pendant 10 jours!

Inscrivez-vous!

Si vous êtes déjà abonné, veuillez vous connecter pour accéder à l'article.


Si ça ne va pas, parle à quelqu’un! : 1-800-APPELLE

Articles Liés

Coup d'œil

spot_img

En vidéo

Quelques chiffres sur le racisme au Canada

Nous Suivre

1,007FansJ'aime
463SuiveursSuivre
7,096SuiveursSuivre

Abonnez-vous à l’infolettre