0,00 CAD

Votre panier est vide.

La cuisine familiale 

-

Pour économiser de l’argent, bénéficier de conseils pour une alimentation équilibrée, pour réaliser une économie d’échelle… on entend parler régulièrement de cuisine collective, de popote roulante et autres types d’organismes communautaires pouvant vous aider quand vous nourrir devient un enjeu de survie et de qualité de vie.

Un éditorial de Raymond Viger – Dossier Santé

Mais ce genre d’activités peut aussi faire partie d’un événement familial et amical. Avec ma conjointe, nous organisons régulièrement des journées de popotes collectives. Des journées thématiques selon ce que nos invités voudront bien apprendre ou expérimenter.

Nous y retrouvons ma fille et ma petite-fille. Du haut de ses 4 ans, Clara adore faire la cuisine avec nous. Quand elle était plus jeune, nous avions fait une journée de pots de bébé. Pourquoi acheter des pots tout faits à l’épicerie quand on peut s’amuser à les faire en famille?

Mon garçon, célibataire avec un petit frigo, se retrouve souvent avec des repas congelés de l’épicerie. Quand il passe une journée-cuisine à la maison, il repart chez lui avec un bon inventaire de plats qu’il pourra congeler et utiliser au fur et à mesure de ses besoins. Faire une grosse sauce à spaghetti pour 8 personnes n’est pas tellement plus long que d’en faire une pour une seule personne.

Les recettes pourront s’adapter au goût de chacun. Nos journées de cuisine nous permettent de nous retrouver avec des membres de notre famille, avec des amis et aussi des gens qui fréquentent le Café Graffiti. Une façon originale de renforcer les liens avec des personnes que nous côtoyons tous les jours.

Ce sont des journées thématiques. Quand on est dans l’italien, on fait la sauce, mais surtout les pâtes. Nous avons les équipements pour les faire. Pas évident pour un célibataire d’avoir tous les outils nécessaires. Faire ses pâtes, c’est avoir la possibilité de leur ajouter des épices, des légumes pour changer leur goût et aussi leur aspect. Un peu de piment rouge… Des feuilles de thym…

Il peut aussi arriver que certains outils soient des plus loufoques à utiliser. Manier la machine à faire des saucisses peut s’avérer un grand défi à relever pour quelqu’un qui ne l’a jamais utilisée. Il faut suivre le rythme… Sinon… Encore une fois, les goûts et les saveurs peuvent varier à l’infini. Personnellement, j’ai inventé ma saucisse végétarienne. Plein de légumes de toutes sortes évidemment.

Et que dire de nos journées mets chinois. On fait nos rouleaux aux œufs, mais aussi nos nouilles pour la soupe Won-Ton. Riz frit et côtes levées à l’honneur. Pendant qu’une personne se consacre à placer les pâtes sur une plaque, une autre ajoute la préparation à base de viande sur chaque pâte et deux autres personnes vont refermer le tout pendant qu’une autre s’affaire à les faire cuire. Ne soyez pas attristé pour la dernière personne qui se retrouve à la vaisselle. Tout le monde passe par toutes les étapes.

Tout le monde partage ses trucs. La journée se termine par une dégustation de tout ce que nous avons fait. Style buffet. On se divise les plats et tout le monde repart avec une portion de bonheur alimentaire. Dans les semaines qui suivront, quand je reprendrai un de ces plats, je me remémorerai les instants de plaisir que j’ai eus à le préparer avec ma conjointe Danielle, mes enfants, Annie et Patrick, ma petite-fille Clara et tous mes amis qui ont participé à ces journées de partage.

Bon appétit à tous.

La cuisine familiale 
Raymond Vigerhttps://raymondviger.wordpress.com/
Directeur général de Reflet de Société

Articles Liés

Coup d'œil

spot_img

En vidéo

La consommation de porno chez les hommes

Nous Suivre

1,007FansJ'aime
475SuiveursSuivre
7,067SuiveursSuivre

Abonnez-vous à l’infolettre