0,00 CAD

Votre panier est vide.

Parlons « cuisine santé » avec la nutritionniste Geneviève O’Gleman

-

«Aider les gens à simplifier leur quotidien en mangeant sainement» : voici la mission de Geneviève O’Gleman dans la nouvelle série télévisée Savourer, diffusée à l’antenne d’ICI TÉLÉ dès l’automne 2020. La nutritionniste de renom donnera des conseils afin de cuisiner santé sans que ce soit compliqué.

Un texte de Frédéric Lebeuf – Dossier Culture et Santé

Geneviève O’Gleman | Savourer

La règle des 3 S pour réussir une recette, selon Geneviève O’Gleman :  

  • Santé : c’est l’aspect le plus important, sans négliger les autres.
  • Savoureux: Si c’est santé et que ça goûte le carton, les gens décrocheront.
  • Simple : Si c’est compliqué à reproduire, les gens décrocheront aussi.

«À la limite, je veux que les gens oublient que le plat cuisiné est santé puisqu’il met l’eau à la bouche. La règle des 3 S me guide dans toutes mes activités (le livre, le magazine web et l’émission télévisée). Une recette réussie ne contient pas beaucoup d’ingrédients, peu d’étapes et ne salit pas beaucoup de vaisselle», souligne-t-elle.

Pourquoi « manger local » ?

Beau temps, mauvais temps, les agriculteurs se lèvent très tôt le matin pour nourrir les Québécois : «C’est une façon d’encourager les gens de notre communauté, de nos régions et de notre province. Commencer par acheter plus local à l’épicerie, c’est poser des gestes quotidiens de solidarité et d’entraide.»

« Si le gouvernement investissait au niveau de la recherche et du développement agroalimentaire, cela permettrait une alimentation locale à l’année, selon moi. Soutenir la production en serre donnerait des résultats écologiques et durables ». Par ailleurs, la nutritionniste suggère de moderniser les usines de transformations afin de les rendre plus efficaces.

Gaspillage alimentaire, une problématique

Bien qu’on doive mettre l’accent sur l’achat local, on doit aussi diminuer le gaspillage à toutes les étapes de la chaîne d’approvisionnement. À la maison, Geneviève O’Gleman recommande d’utiliser les restes en les incorporant dans des recettes ainsi que d’exploiter entièrement les ingrédients. Elle suggère aux propriétaires d’épiceries de valoriser les aliments imparfaits en transformant ceux qui sont trop murs ou abimés pour être vendus.

Geneviève O’Gleman | Savourer

Le «carburant» du corps humain

«Une voiture a besoin de carburant pour avancer, mais un être humain a besoin de nourriture pour fonctionner, bouger, penser et agir. Regarder les vivres comme des alliés nous aide à faire la paix avec eux. Les considérer en amis plutôt qu’en ennemis, c’est déjà un changement de vision très important», ajoute-t-elle. Si vous souffrez d’anorexie, de boulimie ou d’hyperphagie, elle vous conseille de prendre rendez-vous avec un nutritionniste spécialisé en trouble de comportements alimentaires.

Selon Geneviève O’Gleman, manger santé permet de se surpasser dans ce qu’on aime. Elle suggère de voir les aliments comme une façon de prendre soin de soi : «Les premiers pas pour se garder en forme, c’est de se nourrir d’aliments de qualité.»

3 Commentaires

Articles Liés

Coup d'œil

spot_img

En vidéo

La consommation de porno chez les hommes

Nous Suivre

1,007FansJ'aime
475SuiveursSuivre
7,064SuiveursSuivre

Abonnez-vous à l’infolettre