0,00 CAD

Votre panier est vide.

Sur le chemin de l’amour durable et véritable

-

Défi grandiose, mais combien passionnant, que d’aimer avec autant de fougue et de conviction que nous aimerions être aimés. Mais comment réussir à bien faire ressentir à l’autre l’amour qui nous habite? De quelle manière pouvons-nous lui transmettre toute l’ardeur de notre sentiment d’affection et d’attachement profond ? Quels sont donc ces langages d’amour que nous utilisons entre nous, que nous adoptons  comme moyens d’expression émotive? C’est à cette question que nous avions tenté de répondre lors des ateliers de discussion hebdomadaire au Bistro Ste-Cath, dont nous conservons l’excellent souvenir. 

Un texte de Guillaume Tremblay – Dossier Sexualité


Gary Chapman[1] a développé dans son livre Les langages de l’amour. Les actes qui disent je t’aime le concept des 5 langages de l’amour. L’auteur part de la prémisse que « si nous voulons communiquer efficacement avec des personnes d’autres cultures, nous devons apprendre leur langue. Il en va de même dans le domaine de l’amour. Le langage de votre amour sentimental et celui de votre conjoint peuvent être aussi différents que le chinois l’est du français. » Dans l’état actuel de la société, nous sommes bombardés de stéréotypes tenaces à propos de comment aimer et se faire aimer. Avouons-le, ceux-ci ne nous parlent pas toujours et ne répondent pas nécessairement à ce que nous attendons et voulons de notre besoin d’être aimé.

Par exemple, pour Josée, une participante assidue, la façon de dire à son conjoint qu’elle l’aime n’est pas conventionnelle : « Moi j’appelle mon chum tout le temps mon gros fatigant pis lui ma maudite folle; c’est notre façon à nous de savoir que l’on est importants l’un pour l’autre, qu’on s’aime encore. Les gens nous trouvent bizarres et pensent qu’on se chicane, mais en fait, nous nous disons des mots d’amour… »

En y réfléchissant bien, pour exprimer notre affection, notre tendresse et notre estime envers l’autre, nous procédons rarement de la même manière, ce qui peut entraîner un problème de communication, voire des désillusions. Pour illustrer cet état de fait, le cas de Martin est éloquent : « Moi je ne suis plus avec ma blonde parce qu’à chaque fois que je lui demandais un service, elle refusait. Elle me répétait sans arrêt qu’elle m’aimait, mais pour elle, faire quelque chose pour moi, ça, c’était une autre histoire. Moi, je ne me sentais pas aimé, pas respecté. »

Pour remédier à ce type d’incompréhension, il est essentiel de connaître les subtilités de notre langage commun lorsque nous en venons à exprimer notre amour. Pour nous aider sur cette voie, Gary Chapman identifie cinq moyens d’expression principaux par lesquels chaque individu peut manifester son amour : les paroles valorisantes, les moments de qualité, les cadeaux, les services rendus et le toucher physique. Cette dernière forme de langage amoureux étant souvent perçue par bien des gens comme étant la démonstration suprême de notre amour à l’égard de l’être cher. Il est cependant évident que, dans les faits et selon nos réalités propres, ce n’est pas le cas pour tous : « Pour moi, nous fait partager François, c’est de passer des moments de qualité avec ma conjointe, qui est important. On ne se touche pas beaucoup, on a nos moments pour ça, c’est sûr, mais juste d’être ensemble dans la même pièce à faire quelque chose ensemble, ça me suffit… même, c’est encore plus essentiel pour moi pour savoir qu’elle m’aime. C’est aussi ma manière de lui faire savoir que je l’aime. »

Pour sa conjointe, qui a rejoint le groupe pour l’occasion, il est indéniable que le toucher physique ou les paroles valorisantes ne sont pas des langages d’amour qu’ils utilisent fréquemment : « Nous nous exprimons autrement, nous ne sommes pas comme les autres, comme la majorité du monde, des couples. C’est de se rendre des services l’un à l’autre, sans rien attendre en retour et d’avoir des projets ensemble qui fait que l’on s’aime, que l’on est encore ensemble, qui fait durer notre relation. » Selon leurs affirmations, une forme de langage d’amour commun semble s’être fort heureusement matérialisée et concrétisée au fil du temps, ce qui a pour effet de cimenter et de consolider leur couple, et ce, véritablement.

Les langages de l’amour sont en quelque sorte des indications, des marqueurs de relations pour découvrir quelle est notre signature personnelle en ce qui concerne l’action d’aimer. Pour les uns, ça sera le fait d’offrir des cadeaux, ou encore de complimenter l’être aimé, pour les autres, des contacts physiques ou des services rendus feront davantage sentir et ressentir au destinataire l’amour dont il est l’objet. Peu importe notre inclination dans le domaine, notre façon d’être, de faire ou de dire, la finalité reste la même : aimer l’autre tel qu’il est, sincèrement, dans toute sa substance et sa totale intégrité, individualité et originalité.

[1] Gary Chapman travaille depuis des années en tant que conseiller conjugal et anime de nombreux séminaires pour les couples dans le monde entier.

[2] Les noms ont été changés afin de préserver la confidentialité des participants-es.

Envie de débuter une conversion autour des langages de l’amour ? Découvrez notre cahier et son exercice :

Articles Liés

Coup d'œil

spot_img

En vidéo

La consommation de porno chez les hommes

Nous Suivre

1,007FansJ'aime
475SuiveursSuivre
7,064SuiveursSuivre

Abonnez-vous à l’infolettre